FLiPPER®, la solution contre les pucerons pommier / poirier

Le puceron est un ravageur préjudiciable aux cultures à pépin Seulement 4 familles de matières actives son disponibles pour lutter contre le puceron en pommier : les pyréthrinoides, le spirotétramat, le flonicamid et l’azadiratchine (en dérogation).

FLiPPER®, notre solution contre les pucerons du pommier et du poirier, a obtenu une dérogation de 120 jours à compter du 4 mars 2021.

Dérogation

du 4 mars au 4 juillet 2021 contre les pucerons du pommier et du poirier
(également sur pêcher et abricotier)

FLiPPER® un nouveau mode d’action et un outil supplémentaire dans la stratégie anti puceron.

 

La Minute de Johanna
Johanna SIGEL – Chef Marché Arboriculture DE SANGOSSE
Spécial FLiPPER®

Qu’est-ce que FLiPPER® ?

FLiPPER®, composé de sels potassiques d’acide gras est un insecticide de contact. Grâce à son mode d’action multi sites, il n’a aucune résistance connue à ce jour.

FLiPPER® a démontré son efficacité en programme dans les stratégies contre le puceron.

Il est listé biocontrôle et utilisable en agriculture biologique. Il est non CMR et exempt de LMR.

Comment utiliser  FLiPPER® ?

Comment utiliser FLiPPER® dans un programme contre le puceron du pommier ?

Contre le puceron cendré, FLiPPER® est recommandé en pré floraison, et pendant la floraison en dehors de l’activité des abeilles.

Réaliser 2 à 3 interventions à 7 jours d’intervalle :

  • 5 L/ha minimum dans 500 L/ha d’eau et moins
  • 1% dans plus de 500 L/ha d’eau avec un maximum de 10 L/ha
  • en cas de forte pression et si foyer de fondatrices présent : 10 L/ha dans 500 L/ha et plus

Pourquoi choisir  FLiPPER® ?

Face aux nombre restreint de solutions existantes, FLiPPER® est un outil supplémentaire de lutte contre le puceron du pommier. Les essais menés en collaboration avec les stations d’expérimentation (La Morinière, SUDEXPE CEHM, La Pugère) montrent qu’il est une alternative ou un complément efficace aux stratégies anti pucerons, en agriculture biologique comme en conventionnelle.

Grâce à une utilisation possible durant la floraison, il permet de couvrir une plus grande partie du cycle du puceron. Son mode d’action multi sites, sans résistance connue à ce jour, permet d’atténuer la pression de résistance sur les autres molécules.

Davantage de solutions disponibles permet d’optimiser les modes d’actions selon les conditions climatiques ou les conditions de réceptivité de l’arbre. Par exemple, les matières actives systémiques seront favorisées en conditions poussantes.

Enfin, en production biologique, FLiPPER® est une alternative efficace non CMR à l’azadiratchnie en pré floraison. 

Les clés de la réussite avec  FLiPPER® 

MODE D’EMPLOI

  • Utiliser la solution de pulvérisation immédiatement après préparation. Ne pas stocker pour une utilisation ultérieure.
  • Réaliser 2 applications minimum avec un délai réglementaire de 7 jours minimum. Renouveler si forte colonisation. La persistance d’action est assurée par la répétition des applications 
  • Appliquer pendant la période de la journée où le ravageur est le plus vulnérable et pendant les périodes d’alimentation. Le but est de cibler toutes les étapes, en particulier les œufs et les jeunes.
  • Faire le traitement le matin ou le soir en fin de journée (éviter la chaleur de pointe de la journée).
  • Utiliser une bonne qualité de l’eau, éviter l’eau dure de plus de 300 ppm de TDS.
  • Toujours utiliser un équipement de pulvérisation propre, s’assurer que les résidus de l’application précédente soient nettoyés.

BON A SAVOIR

FLiPPER® est un insecticide de contact : Il doit toucher la cible pour être efficace.

FLiPPER® est facilement miscible dans l’eau, utiliser une agitation minimale lors de la préparation, possible formation de mousse si agitation trop forte. Une bonne qualité de pulvérisation est nécessaire pour optimiser son efficacité.

FLiPPER® peut être utilisé en mélange.


FLIPPER® – AMM n° 2160527 –  Sels de potassium d’acides gras (C8-C18) – 479,8 g/l –®Marque déposée et détenteur de l’AMM : Alpha Biopesticides Limited
P261: Éviter de respirer les aérosols. P264:  Se laver les mains soigneusement après manipulation. P273: Éviter le rejet dans l’environnement. P280: Porter des gants de protection /un équipement de protection des yeux. P304+P340: En cas d’inhalation : transporter la personne à l’extérieur et la maintenir dans une position où elle peut confortablement respirer. P337+P313: Si l’irritation oculaire persiste : consulter un médecin. P403+P233: Stocker dans un endroit bien ventilé. Maintenir le récipient fermé de manière étanche. P501: Éliminer le contenu/récipient conformément aux réglementations locales/nationales. EUH401:  Respectez les instructions d’utilisation pour éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement. SP1: Ne pas polluer l’eau avec le produit ou son emballage. Ne pas nettoyer le matériel d’application près des eaux de surface. Eviter la contamination via les systèmes d’évacuation des eaux à partir des cours de ferme ou des routes . SPe3: Pour protéger les organismes aquatiques, respecter une zone non traitée de 20 mètres comportant un dispositif végétalisé permanent non traité d’une largeur de 20 mètres en bordure des points d’eau, pour les usages sur tomate plein champ. SPe3: Pour protéger les organismes aquatiques, respecter une zone non traitée de 20 mètres comportant un dispositif végétalisé permanent non traité, d’une largeur de 20 mètres en bordure des points d’eau, pour les usages sur « tabac » et « melon ».


 

Irritation cutanée (catégorie 2), Irritation oculaire (catégorie 2), Toxicité spécifique pour certains organes cibles – Exposition unique (catégorie 3), Danger pour le milieu aquatique –  toxicité chronique (catégorie 3)

ATTENTION

H315 : Provoque une irritation cutanée.

H319 : Provoque une sévère irritation des yeux.

H335 : Peut irriter les voies respiratoires.

H412 : Nocif pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme.