Vitisphere.com – La météo profite aux escargots

“Les escargots s’en donnent à coeur joie. Après un hiver parmi les plus chauds jamais enregistrés et un printemps humide, ils grimpent dans les ceps pour y dévorer les feuilles de vigne. Le phénomène est impressionnant mais reste heureusement souvent localisé à quelques parcelles…

“…Ses vignes ont quant à elle été épargnées. La vigneronne a réussi à contenir les populations en les appâtant avec les granulés de biocontrôle IronMax de De Sangosse dès février…”

“En mars, l’Observatoire anti-limace De Sangosse faisait état de la présence d’escargots dans les trois quarts de la centaine des piégeurs installés dans les vignobles de l’Ouest et du Sud de la France. « Avec des températures moyennes supérieures de 2 à 3 °C, l’hiver 2019-2020 est le plus chaud depuis le début du XXe siècle. Cette augmentation des températures a des conséquences directes sur l’activité des escargots ainsi que sur le cycle de la vigne. La plus grande prudence est de mise dans les parcelles à risques. Par ailleurs, les sols gorgés d’eau et les températures douces vont maintenir un climat favorable à l’activité des escargots. Si cela n’a pas déjà été fait, il est urgent de commencer ou renouveler des protections avant que les escargots ne montent dans les ceps et avant que la vigne débourre » prévenaient alors les techniciens du réseau..”.

VITISPHERE.com – mai 2020

Cliquez sur l’image pour lire l’article

 

Récemment dans la presse

22-06-2021CIRCUITS-CULTURE.com : DE SANGOSSE, une offre de biosolutions en expansion

“Le biocontrôle est utilisé par environ 37 % des producteurs de grandes cultures. C’est beaucoup moins qu’en vigne, arboriculture et maraîchage, car les solutions disponibles sont moins nombreuses. Néanmoins, les motivations des utilisateurs sont les mêmes : respect de l’environnement, baisse des IFT et limitation des solutions conventionnelles de protection des cultures. Et les utilisateurs… Lire la suite »

21-06-2021TERRE-NET.fr – “Biosolutions DE SANGOSSE : baisse des IFT en Grandes Cultures”

“On peut aller jusqu’à une baisse de 3 IFT par hectare en grandes cultures. Rendement et protection de l’environnement peuvent tout à fait coexister. […] Dans cet objectif, évolutions des rotations, variétés, OAD, machinisme, biocontrôle et adjuvants sont autant d’outils à la disposition des agriculteurs  », ont rappelé les équipes De Sangosse lors d’une conférence… Lire la suite »