FabaOdor® détourne les bruches de la féverole

La bruche de la féverole, Bruchus rufimanus, est un coléoptère qui perfore les graines de la culture. Ce phénomène n’est pas sans conséquences sur le rendement et sur le débouché marchand de la récolte. Face à ce ravageur, les moyens de lutte efficaces sont peu nombreux. Toutefois, FabaOdor®, solution de biocontrôle à base de composés olfactifs attractifs, est une solution innovante et prometteuse.

La bruche est une menace réelle pour la féverole

La bruche présente une seule génération par an. Au printemps, les premiers déplacements des adultes commencent à partir de 20°C. Les femelles sont attirées sur la culture dès la floraison et vont pondre sur les gousses, après quoi commence l’éclosion des œufs et la migration des larves dans les graines. Elles vont s’y développer et former une nymphe, qui donnera naissance aux adultes de la nouvelle génération. En cas de pression élevée, plusieurs larves peuvent cohabiter dans une même graine. Leur présence nuit directement à la qualité de la récolte…

La lutte chimique, qui vise les insectes avant que les pontes n’aient lieu sur les gousses, devient difficile. La gamme insecticide est aujourd’hui restreinte à une seule application sur la phase de risque (du stade jeunes gousses de 2 cm sur le premier étage fructifère jusqu’à la fin floraison + 10 jours). De plus, en cas de forte végétation, les gousses des étages inférieurs sont difficiles à atteindre avec une pulvérisation foliaire

Dans ces conditions, la recherche de solutions alternatives devient incontournable et urgente.

FabaOdor® est une innovation naturelle pour lutter contre la bruche des féveroles, autorisée en Agriculture Biologique.

Le piège du parfum

FabaOdor® est une innovation révolutionnaire à base de kairomones, molécules odorantes perçues par les insectes au niveau de leurs antennes.

FabaOdor® est une solution de piégeage massif, constituée de pièges équipés de kairomones attractives. 20 pièges suffisent pour équiper une parcelle d’un hectare ; chaque piège comprend un carton englué et une capsule attractive, qui sera à renouveler après 3 semaines.

Lire la vidéo

Sur féverole, les pièges doivent être installés au tout début de la floraison de la culture.

Ils diffusent le parfum caractéristique des gousses et des fleurs de la féverole.

Ainsi, des milliers d’insectes sont capturés chaque semaine, ce qui permet une forte diminution du taux de bruchage sur la parcelle. La culture est protégée durant environ 6 semaines, soit toute la durée de sensibilité. En effet, 6 semaines après la floraison, les gousses sont suffisamment matures pour ne plus être sensibles au ravageur.

Le piégeage massif des bruches prévient les dégâts sur les féveroles en empêchant l’installation du ravageur !